Flag Counter
Flag Counter
Le Chantier de Bénévoles Les Forts de l'Esseillon C'est Où? Photos Via Ferrata Admin



10. Aujourd'hui et demain

Représentant le seul exemple de fortifications « à la Montalembert », un site montagneux, existant encore en France, la Barrière de l'Esseillon offre un intérêt de premier ordre pour ceux qui se préoccupent de notre patrimoine historique, architectural et naturel.

Une nouvelle frontière, née d'un art de vivre à la fois trés ancien et trés nouveau, s'est précisée en Savoie - frontière au-delà de laquelle le rythme naturel est privilégié. En 1963, fut créé un lieu où l'agrément, la détente, l'enrichissement culturel ont infiniment plus de valeur qu'ailleurs : le parc national de la Vanoise. En bordure de celui-ci, les forts de l'Esseillon accueillent des visiteurs en nombre croissant. Intégrée à la nature, sur près de quatre-vingts hectares, cette architecture répond aux attentes du public. Les silhouettes colossales des édifices exercent une véritable fascination.

En 1970, une association s'est constituée pour sortir la forteresse de l'oubli et lui donner vie. Avec de jeunes bénévoles, des chantiers ont été organisés sur le fort Marie-Christine, puis sur la redoute Marie-Thérèse. La situation foncière a pu être débloquée et, doucement, des activités naissent.

L'une des premières réalisations aura été l'installation, en 1973, de plus de huit cents statues provenant d'une donation. L'extraordinaire diversité des pièces - animalières, humaines, fantastiques, religieuses, historiques, ornementales - leur nombre, la qualité de leur exécution créent une atmosphére extrêmement curieuse. Ce sont des modéles de plâtre qui servaient, à la fin du XIXe siécle, à la fonte d'ouvres de bronze et de fer.

Ce n'est qu'un exemple de l'activité qui se développe à l'Esseillon. N'ayant plus à redouter la guerre, n'ayant à craindre que l'incompréhension, les forts s'embarquent pour un voyage à travers les siécles futurs. Que deviendront-ils ?

Des projets envisagent de transformer une partie de la forteresse en lieu d'hébergement préparant à la visite du parc de la Vanoise. Les municipalités d'Aussois et d'Avrieux, l'association « Les Forts de l'Esseillon » et la direction du parc oeuvrent dans ce sens.

Alors, les forts seront certainement la plus exceptionnelle des portes d'un des plus merveilleux parcs d'Europe.

N'ayant pas vécu - qui s'en plaindrait ? - dans la guerre, la Barrière de l'Esseillon vivra dans la paix.



Sommaire

-. Présentation

1. Une architecture et un site romanesques

2. Sur la route du Mont-Cenis

3. Petite histoire des fortifications

4. Petite histoire de la Savoie

5. La construction des forts de l'Esseillon

6. Victor-Emmanuel, Charles-Félix, Charles-Albert, Marie-Christine et Marie-Thérèse

7. Le site et l'architecture

8. Qualités et défauts de la Barrière de l'Esseillon

9. Depuis 1860

10. Aujourd'hui et demain